Ecologique

Agriculture écologique :  L’agriculture biologique est une méthode de culture qui n’utilise pas de pesticides ou d’engrais chimiques, et qui les remplace par d’autres méthodes incluant des produits issus des plantes ou des animaux : purin, compost, savon noir…

Agriculture intensive :  L’agriculture intensive est un système de production agricole caractérisé par l’usage important d’intrants, et cherchant à maximiser la production par rapport aux facteurs de production, qu’il s’agisse de la main d’œuvre, du sol ou des autres moyens de production (matériel, intrants divers).Elle est parfois également appelée agriculture productiviste. Elle repose sur l’usage optimum d’engrais chimiques, de traitements herbicides, de fongicides, d’insecticides, de régulateurs de croissance, de pesticides…

Agroécologie : Démarche scientifique attentive aux phénomènes biologiques qui combine développement agricole et protection/régénération de l’environnement naturel.
Elle est à la base d’un système global de gestion d’une agriculture multifonctionnelle et durable, qui valorise les agro-écosystèmes, optimise la production et minimise les intrants.

Changements climatiques : ensemble des variations des caractéristiques climatiques en un endroit donné, au cours du temps. Ce phénomène peut entraîner des dommages importants : élévation du niveau des mers, accentuation des événements climatiques extrêmes (sécheresses, inondations, cyclones, …), déstabilisation des forêts, menaces sur les ressources d’eau douce, difficultés agricoles, désertification, réduction de la biodiversité, extension des maladies tropicales, etc.

Dégradation des éco-systèmes : Diminution persistante de la capacité des écosystèmes à fournir des services d’approvisionnement, de régulation et de soutien, culturels.

Eco-conception : L’écoconception est un terme désignant la volonté de concevoir des produits respectant les principes du développement durable et de l’environnement, en – selon l’Ademe – recourant « aussi peu que possible aux ressources non renouvelables en leur préférant l’utilisation de ressources renouvelables, exploitées en respectant leur taux de renouvellement et associées à une valorisation des déchets qui favorise le réemploi, la réparation et le recyclage », dans un contexte qui évoluerait alors vers une économie circulaire.

Energie grise : énergie contenue dans un matériau ; c’est l’énergie nécessaire à la conception, l’extraction des matières premières, leur transformation, la fabrication, l’emballage et le transport, la consommation et la valorisation (recyclage, incinération, …) du matériau.

Engrais : Produit organique ou minéral incorporé à la terre pour en maintenir ou en accroître la fertilité.

Îlot de chaleur urbain : Les îlots de chaleur urbains (ICU) sont des élévations localisées des températures, particulièrement des températures maximales diurnes et nocturnes, enregistrées en milieu urbain par rapport aux zones rurales ou forestières voisines ou par rapport aux températures moyennes régionales.

Permaculture :  La permaculture est une science de conception de cultures, de lieux de vie, et de systèmes agricoles humains utilisant des principes d’écologie et le savoir des sociétés traditionnelles pour reproduire la diversité, la stabilité et la résilience des écosystèmes naturels.

Perturbateurs endocriniens : Un perturbateur endocrinien est une molécule qui mime, bloque ou modifie l’action d’une hormone et perturbe le fonctionnement normal d’un organisme.

Pesticides : un produit chimique destiné à lutter contre les parasites animaux et végétaux nuisibles aux cultures et aux produits récoltés.

Pollution (sol, eaux, air) :  Dégradation de l’environnement par des substances (naturelles, chimiques ou radioactives), des déchets (ménagers ou industriels) ou des nuisances diverses (sonores, lumineuses, thermiques, biologiques, etc.). Elle est principalement liée aux activités humaines, bien qu’elle puisse avoir une origine entièrement naturelle (éruption volcanique, par exemple).

Raréfaction des ressources : diminution sensible de la quantité disponible des ressources fossiles (pétrole, charbon, gaz naturel).

Réchauffement climatique global : Le réchauffement climatique est un phénomène global de transformation du climat caractérisé par une augmentation générale des températures moyennes (notamment liée aux activités humaines), et qui modifie durablement les équilibres météorologiques et les écosystèmes.

Sobriété énergétique : réduire sa consommation énergétique sans toucher essentiellement à l’existant. D’une manière plus simple, consommer moins pour le même confort.

Transition énergétique : La transition écologique désigne le passage du système énergétique actuel utilisant des ressources non renouvelables vers un bouquet énergétique basé principalement sur des ressources renouvelables.

Publicités

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :