Ville, climat et sociétés : les liaisons dangereuses

Logo ecnVille, climat et sociétés : les liaisons dangereuses, un cours de l’Ecole Centrale de Nantes

 

logo-eso

logo IRSTV

Responsable de l’enseignement : Géraldine MOLINA, chercheuse CNRS à ESO Nantes (UMR 6590) et à l’IRSTV (FR CNRS 2488), docteur en géographie et urbanisme, aménagement de l’espace

 

Descriptif de l’enseignement 

À l’heure où les changements climatiques sont mis aux priorités de l’agenda politique, mieux comprendre le rapport entre la ville et le climat représente un enjeu environnemental, social, scientifique et politique majeur. Les villes posent en effet avec une intensité particulière la question des changements du climat, de la vulnérabilité et de l’adaptation de nos sociétés à ces évolutions.

En effet, la moitié de la population mondiale vit désormais dans les villes et est donc exposée à ses climats particuliers. Comment les changements atmosphériques se manifestent-ils concrètement pour les habitants que nous sommes dans nos vies quotidiennes et nos pratiques des villes ? Comment nos déplacements nous amènent-ils à faire l’expérience sensible de phénomènes complexes tels que l’îlot de chaleur urbain ou les micro-climats urbains ? Comment appréhender les rapports entre le climat des villes au travers d’approches interdisciplinaires prenant en compte à la fois la dimension physique, technique mais aussi sociale des changements qui s’observent ? Ces changements climatiques qui affectent nos villes et leur vulnérabilité méritent d’être mis en perspective sur un temps plus long. Comment les villes se sont-elles constituées pour s’adapter ou tenter de s’affranchir des contraintes climatiques ? Quels effets pervers les aménagements effectués dans le passé ont-ils paradoxalement eu sur le climat ? Quels enseignements en tirer en matière de prospective pour penser et aménager les villes de demain ?

Géraldine Molina, pour l’année scolaire 2017-2018

Année 2016-2017 : 30 élèves de l’École Centrale de Nantes (effectif limité).

Année 2017-2018 : 30 élèves de l’École Centrale de Nantes (effectif limité).

Publicités

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :